Nouveaux systèmes de paiement dans les distributeurs automatiques



Au cours des dernières décennies, le secteur de la distribution automatique s’est continuellement transformé et adapté aux nouveaux modes de consommation. Deux axes majeurs ont concentré la plupart des efforts. D’un côté, un travail sur le sourcing des snacks et des boissons avec notamment l’augmentation de la part des produits sains, bio, engagés. D’autre part, une dématérialisation croissante des méthodes de paiements pour permettre aux utilisateurs plus de solutions pour acheter leurs produits.

Dans cet article nous faisons le point sur les différents moyens de paiements existant en distribution automatique que vous pouvez exiger de votre prestataire pour rendre l’expérience de vente plus rapide et plus confortable.

Espèces

Il s’agit du moyen de paiement le plus traditionnel et historique: les pièces et les billets. Un monnayeur acceptant les pièces est encore souvent demandé pour les distributeurs de café en grain et boissons chaudes car le coût unitaire de s’alléger de sa petite monnaie. En revanche, on trouve de moins en moins de distributeurs automatiques qui acceptent les billets. Le taux d’utilisation était assez faible pour un coût d’installation qui lui était assez important.


Carte bancaire & sans contact

Il est en passe de devenir le moyen de paiement principal en distribution automatique: le paiement par carte de crédit ou débit. Grâce à un boitier de paiement que vous trouverez sur le distributeur et gérés par des opérateurs comme Nayax, LM Control (Ingenico) ou encore Echoice (de Symotronic / CPI) vous pouvez désormais zipper, introduire ou coller votre carte pour un paiement avec ou sans contact. Ce sont d’ailleurs ces boîtiers et les sociétés qui les commercialisent qui ont ouvert des possibilités pour d’autres solutions de paiement et de gestion sur les distributeurs automatiques. Plus que des simples boîtiers de paiement, ils permettent la télémétrie des machines c’est à dire de les connecter à tout moment à un logiciel de gestion et donc connaître en temps réel leur stock à distance. Ces systèmes ont donc permis d’améliorer la gestion des stocks et des tournées et ainsi l'essor d’un nouveau type de distribution automatique plus tourné vers les produits frais, sains ou encore même les distributeurs automatiques de repas complets.

Le porte monnaie électronique: Le badge, la clé magnétique

Chez Quartier Frais, nous travaillons par exemple avec Nayax. Il est possible avec leur boîtier de transformer votre badge d’entreprise en un porte monnaie électronique. Vous passez d’abord devant le boîtier votre badge d’entreprise, une clé ou tout autre système NFC (vous pouvez partir d’un badge existant ou demander au gestionnaire comme Quartier Frais de vous fournir ce badge ou cette clé de paiement). Cela vous crée un portefeuille électronique dessus que vous pouvez ensuite recharger via votre carte de crédit directement en la passant sur le boîtier également. Vous pouvez ensuite payer vos snacks sains ou boissons fraîches et chaudes grâce à votre portefeuille électronique. A savoir qu’il est possible dans un certains nombre de cas de créer un portefeuille unique entre la restauration collective et le fournisseur de distribution automatique permettant ainsi de faciliter encore plus la vie de vos salariés.

Les titres restaurants dématérialisés

Quelque part entre le paiement par carte sans contact et le porte monnaie électronique, les titres restaurants dématérialisés comme Swile, Edenred ou encore Apetiz peuvent être acceptés par votre gestionnaire mais ils sont plus rares car ils nécessitent de se conformer à une législation spécifique. Certains opérateurs de distribution automatique (c’est le cas de Quartier Frais) qui proposent des snacks sains ou de la restauration via des sandwichs, des salades ou même des plats et des desserts peuvent avoir l'accréditation du CNTR (Centre national des titres restaurants) et donc accepter les tickets restaurants dématérialisés.

Application mobile

Cinquième possibilité: les systèmes de paiement via application mobile. Cela peut être les applications de paiement dématérialisée natives de votre téléphone comme Apple Pay, Samsung Pay,etc.. sur lesquelles vous avez préalablement enregistré votre carte de crédit mais cela peut également être des applications créées par les entreprises qui gèrent ces boîtiers de paiement. Par exemple, Nayax permet à ses utilisateurs télécharger une application gratuite nommée MONYX. Via monyx vous pouvez payer sur tous les distributeurs automatiques équipés d’un Nayax mais vous pouvez en plus de cela bénéficier d’offres promotionnelles spéciales du gestionnaire

Grâce à Monyx, Quartier Frais permet par exemple à ses clients d’obtenir leur dixième consommation gratuitement.

What’s next ? QR Code, paiement par empreinte digital ou par reconnaissance faciale

L’ultra personnalisation des parcours clients, la création de compte client et l’essor des systèmes de reconnaissance facial ou d’empreinte digitale pourrait laisser entrevoir de futur possibilité comme celle de payer avec un scan de son doigt ou de la rétine.


A plus court terme, on peut imaginer pré-commander un produit en ligne ou via une application, ce qui générerait un QR code à bipper sur le distributeur automatique afin d’obtenir son produit.


11 vues0 commentaire