Les cantines digitales et frigos connectés: qu'est-ce que c'est ?

Dernière mise à jour : 15 févr.


frigo connecté byte foods aux États-Unis

Initié en France vers 2015, le marché de la cantine digitale et des frigos connectés a connu une accélération sans précédent avec la crise du Covid-19. De plus en plus d’entreprises adoptent ce nouveau système (on en trouve également beaucoup dans les universités et les hôpitaux) et cela ne devrait pas s’arrêter de sitôt ! Côté fournisseurs, le nombre d’acteurs sur ce marché se multiplie et les principales entreprises de la restauration collective s’y engouffrent également. Côté clients, la demande s’intensifie pour remplacer le traditionnel restaurant d’entreprise, gagner en flexibilité et en mètres carrés de bureau. On vous propose à travers cet article de découvrir comment la restauration en frigo connecté est née et pourquoi installer un frigo ou une cantine connectée dans ses bureaux ?


Ce que vous trouverez dans cet article: Organiser le déjeuner de ses salariés : que savoir ? La cantine d’entreprise : le lieu historique pour rassembler ses salariés

Le restaurant collectif : pas adapté pour toutes les entreprises

Des apps de livraisons de restaurants aux apps de livraisons de repas cuisinés

Le début des cantines digitales et frigos connectés Pourquoi adopter les cantines digitales et frigos connectés dans vos bureaux ?

Organiser le déjeuner de ses salariés : que savoir ?

En fonction du nombre de salariés présents dans les bureaux, l’employeur se doit de participer financièrement à la pause déjeuner de ses salariés. Plusieurs solutions s'offrent alors à lui. Parmi celles-ci, on note deux possibilités : la volonté de faire sortir les salariés des bureaux pour manger (notamment en leur fournissant des titres restaurants) ou celle de les rassembler dans un lieu prévu à cet effet au sein des locaux.


Si votre entreprise a plutôt l’objectif de rassembler ses salariés au déjeuner en créant un lieu dédié à la restauration, alors il est fort probable que vous vous renseignez pour avoir un restaurant d’entreprise. Or ce dernier a de moins en moins la côte et c’est dans ce cas là que la question du frigo connecté ou de la cantine digitale peut se poser.


La cantine d’entreprise : le lieu historique pour rassembler ses salariés

Pour les entreprises de plus de 200 salariés, il y a une solution qui est particulièrement connue pour rassembler à l’heure de la pause méridienne : la cantine d’entreprise (ou le restaurant d’entreprise). Il s’agit d’un restaurant, installé dans les locaux de l’entreprise, et géré par une société dite de restauration collective ou restauration concédée (c'est-à-dire confiée à un tiers, comme Sodexo, Elior et Compass qui sont les principaux acteurs). Ces acteurs proposent généralement deux types de solutions : l’installation d’un point de vente de repas confectionnés dans une cuisine centrale ou l’installation d’un point de vente + une cuisine sur place. Cela permet aux salariés d’accéder à un coût réduit (une partie du repas est pris en charge par l’employeur) à des repas élaborés par des chefs avec des produits frais. De plus, la présence des installations dans le bâtiment permet de ne pas se déplacer mais d’avoir tout de même accès au caractère informel d’un restaurant de rue.


Le restaurant collectif : pas adapté pour toutes les entreprises

Si les avantages sont indéniables en termes de qualité de service ou de prix pour les salariés, un restaurant collectif peut vite être coûteux pour l’entreprise qui doit prendre en charge les frais liés aux installations, aux personnels nécessaires (cuisiniers, service, etc.) et accepter d’immobiliser une partie de ses m2. Le modèle est à ce titre plutôt adapté à un nombre de couverts conséquent (plus les coûts d’installations et de personnels sont affectés à du monde, plus le coût unitaire pour un salarié est réduit).


C’est ce constat qui amène la restauration collective à réduire les coûts. Par conséquent, le personnel du restaurant ne travaille pas toute la journée, les salles sont accessibles seulement sur une tranche horaire définie. Cela contraint donc les salariés de l’entreprise cliente à manger dans une fourchette horaire précise et les empêchent souvent d’utiliser un grand espace qui pourrait être collaboratif mais qui a été pensé pour un usage unique (la restauration). Ce manque de latitude horaire, l’investissement de base requis (très important), les mètres carrés bloqués par le restaurateur sont autant de facteurs qui avaient déjà commencé à avoir un impact négatif sur la restauration collective (la profession a connu une forte baisse des marges et une croissance ralentie depuis 2010. Cf. Insee: +0,6% entre 2010 & 2019 par an VS +2,5% entre 2005 & 2010). Puis la crise du Covid-19 est arrivée et la tendance s’est accélérée avec les mesures de télétravail mises en place par les entreprises, ou les cours à distance dans les écoles. Certaines entreprises n’ayant même plus le nombre de salariés suffisants sur site pour rentabiliser les restaurants, un certain nombre ont dû fermer.

Des apps de livraisons de restaurants aux apps de livraisons de repas cuisinés

En 2015 sont arrivés en France des acteurs comme Deliveroo ou UberEats qui ont démocratisé la commande et la livraison de repas provenant de restaurants de quartiers. Assez rapidement d’autres startups leur ont emboité le pas avec des solutions “fullstack”. Des sociétés comme PopChef, Frichti, FoodChéri ou encore Nestor se sont lancées dans la livraison de repas confectionnés par leur soins (ou d’un partenaire traiteur) dans des cuisines centrales. Elles ont d’abord principalement axé leur stratégie sur le B2C. Les gens commandaient donc de chez eux ou bien au bureau de façon complètement séparée. Résultat des courses, si vous étiez dans le hall d’une entreprise entre 12h et 13h à l’époque, vous pouviez observer le balais incessant de gens montant et descendant rejoindre des livreurs ou voir l’accueil se laisser déborder par des sacs livrés par tous ces acteurs.


Le début des cantines digitales et frigos connectés


Assez rapidement, un certain nombre de limites à ce système ont été atteintes tant côté fournisseurs que côté clients.


D'un côté, les coûts d'acquisition et de fidélisation des clients étaient exorbitants (pas de promo et codes de fidélisation), ainsi que le coût de livraison unitaire était hyper élevé et surtout complètement aberrant (l’option de commande groupée n'existant pas encore à l’époque, un livreur pouvait retourner plusieurs fois sur le même site pour livrer des personnes différentes).

De l'autre, les responsables de services généraux, office manager ou facility manager ont voulu remettre un peu d’ordre dans les bureaux en contrôlant mieux les flux de passages des livreurs et également permettre à leurs salariés de ne pas déjeuner chacun dans leur coin.

Deux solutions ont alors émergé : la cantine digitale et les frigos connectés.

La cantine digitale

mobilier pour cantine digitale de Frichti

Plus matures, et afin de régler ces problèmes, les acteurs du marché ont donc commencé à proposer une solution dite de cantine digitale. Il s’agit d’un système de commande optimisé par une application ou un site dans lequel l’entreprise ou ses salariés passent une commande groupée le matin pour se faire livrer à la même heure tous les produits et déjeuner ensemble. Les repas sont toujours cuisinés par des chefs dans une cuisine centrale mais au lieu d’être dispatchés unitairement un peu partout, ils sont livrés en masse en un seul point de livraison. Généralement, du mobilier prêt à recevoir les commandes est installé par le fournisseur de solution et des prix sont négociés entre le “restaurateur digital” et la société cliente.


Le frigo connecté

frigo connecté pantry's smart fridge aux États-Unis

Puis, la concurrence étant rude sur la livraison, le temps d’attente incompressible et la communication pour faire commander aux salariés coûteuse, certaines sociétés se sont interrogées sur comment mettre leurs repas en vente directement dans les entreprises sans passer par un site ou une application. Les successeurs des sandwichs et salades en distributeur automatique sont nés: les frigos connectés. Vitrine réfrigérée de 2m2, le frigo connecté permet aux salariés de se servir directement des repas en ouvrant la porte et en prenant les produits de leur choix.

Pourquoi adopter les cantines digitales et frigos connectés dans vos bureaux ?

Le concept de frigo connecté ou cantine digitale est à mi-chemin entre la restauration collective et les applications de livraison de repas fullstack, tirant le meilleur de chaque partie.

Ces deux solutions permettent de créer un lieu au sein des bureaux pour rassembler tous les salariés au déjeuner tout en répondant aux problèmes principaux évoqués avec la restauration collective traditionnelle. Il faut très peu d’espace, le frigo peut-être actif toute la journée dans une salle qui a également d’autres usages, le coût n'en est pas plus élevé puisqu’il n’y a pas besoin de salariés sur place (juste des livreurs / approvisionneurs mais aucun cuisiniers ou vendeurs).


La solution est également beaucoup plus écologique (et RSE friendly) que les services de livraisons de repas B2C. Que ce soit les apps de livraisons de restaurants ou de repas préparés, ces dernières ont été fortement décriées pour les conditions de travail précaires de leurs livreurs et l’impact écologique des livraisons.


De leur côté, les employeurs peuvent donc de façon rapide et flexible (il suffit d’étagères dans un cas ou d’une prise dans l’autre), installer un dispositif de restauration dans lequel ils pourront, en plus, prendre en charge une partie du repas du salarié. Cette prise en charge sera 2 à 4 fois inférieure à celle nécessaire avec une cantine traditionnelle. Petit plus, les cantines digitales et frigos connectés acceptent en plus les tickets restaurants. Une façon de de permettre aux salariés d’avoir encore plus de flexibilité en choisissant le repas collectif ou la sortie des bureaux.

251 vues0 commentaire